RÉGIES PUBLICITAIRES ET PLATEFORMES D’AFFILIATION

... RÉGIES PUBLICITAIRES ET PLATEFORMES D’AFFILIATION" />

RÉGIES PUBLICITAIRES ET PLATEFORMES D’AFFILIATION

Qu’est-ce que l’affiliation ?

L’affiliation est le moyen, pour un annonceur, de promouvoir son/ses site(s) à un coût modéré, en utilisant les espaces publicitaires de webmasters qui souhaitent rentabiliser leur(s) site(s) et qui deviennent ainsi des affiliés. C’est donc une forme de partenariat (entre l’annonceur et l’affilié) qui utilise, le plus souvent, les services d’un intermédiaire : régie publicitaire ou plateforme d’affiliation. Lorsqu’un intermédiaire entre en jeu, c’est à lui que l’annonce règlera les frais de sa campagne publicitaire ; l’affilié sera ensuite rémunéré par la régie publicitaire ou la plateforme d’affiliation. Certaines sociétés proposent cependant une affiliation directe.

Différence entre régies publicitaires et plateformes d’affiliation

Une plateforme d’affiliation permet de choisir les programmes jugés pertinents ; les régies publicitaires, quant à elles, prennent en charge les espaces publicitaires des affiliés et y affichent des campagnes ciblées.

Quels sont les modes de rémunération ?

Il existe plusieurs types de rémunération :

1. À l’affichage : CPM = coût pour mille affichages.

2. Au clic : les gains ne sont alors obtenus que lorsqu’un visiteur clique sur la publicité affichée.

3. Au double-clic : les gains sont comptabilisés si, après avoir cliqué sur le lien, un visiteur effectue un second clic sur le site de l’annonceur

4. Au formulaire : dans ce cas, la rémunération s’opère uniquement si un visiteur, après avoir cliqué sur la publicité, remplit et envoie le formulaire auquel il accède.

5. À la commission sur les ventes : si un visiteur clique sur la publicité et effectue un achat sur le site de l’annonceur, une somme fixe ou un pourcentage du montant de la vente est reversé à l’affilié.

Comment cela fonctionne-t-il pour l’affilié ?

L’élément essentiel de l’affiliation est la satisfaction de l’annonceur ; si ce dernier est satisfait des résultats obtenus, une rémunération plus importante pourra alors être envisagée. Il est donc primordial de cibler les publicités en fonction du site sur lequel elles doivent apparaître.

Rien n’étant jamais simple, il est généralement nécessaire de tester plusieurs programmes d’affiliation. En effet, une campagne trop ciblée peut aboutir à un résultat inférieur à celui obtenu par une campagne ciblée mais plus généraliste.

Comment améliorer les revenus de l’affiliation ?

1. Cibler et tester les campagnes : la campagne au clic n’est pas systématiquement plus rentable qu’une campagne au pourcentage sur les ventes par exemple.

2. Intégrer les visuels : une succession de bannières disposées les unes à la suite des autres ne donnera pas forcément le résultat espéré. Il vaut mieux opter pour un nombre limité de bannières avec un positionnement bien choisi.

3. Intégrer des liens textes en adéquation avec le contenu (liens qui peuvent donc être différents en fonction de la rubrique dans laquelle ils se trouvent). Si ces liens donnent le sentiment aux visiteurs qu’ils y trouveront un complément d’information, les publicités généreront alors, sans aucun doute, des gains plus importants.

Quelles sont les règles de l’affiliation ?

Les campagnes publicitaires font l’objet de règles strictes qu’il est nécessaire de suivre sous peine de faire l’objet de sanctions (de la simple suppression du compte de l’affilié jusqu’aux sanctions juridiques).

– Il est interdit d’inciter les internautes à cliquer sur une bannière en leur indiquant que cela va aider le site.

– Il est interdit (sauf acceptation préalable) d’inciter les visiteurs à cliquer sur une bannière en échange d’une rémunération ou d’une participation à un jeu.

– Il est interdit (sauf accord préalable) d’inciter les internautes à s’inscrire sur un site web (que cela soit à titre gratuit ou contre rémunération).

– Il est interdit de demander aux visiteurs d’effectuer un achat sur un site contre rémunération (cette règle est de moins en moins vraie et la majorité des demandes d’autorisation préalable sont acceptées).

– Il est interdit d’acheter des liens sponsorisés par un annonceur sans son consentement.

– Il est interdit d’utiliser un logiciel ou un robot générant des affichages, des clics ou des inscriptions fictives.

– Il est interdit de cliquer régulièrement sur les publicités que l’on affiche sur son site.

– Il est interdit de s’inscrire soi-même sur les campagnes qui rémunèrent à l’inscription.

– Il est interdit de créer un groupe de personnes cliquant régulièrement sur les publicités.

– Il est interdit de modifier les codes HTML fournis

– Il est interdit de modifier l’offre de l’annonceur (pour la rendre plus alléchante par exemple, et cela afin d’inciter les visiteurs à cliquer davantage)

Si vous vous posez des questions sur vos droits, plutôt que de prendre des risques, n’hésitez pas à contacter la plateforme d’affiliation, la régie publicitaire ou l’annonceur selon le cas.

Quels sont les formats publicitaires disponibles ?

Les principaux formats publicitaires disponibles sont de type :

– Bannière (468 x 60)

– Bannière large (728 x 90)

– Skyscraper (120 x 600 ou 160 x 600)

– Rectangle (180 x 150)

– Rectangle moyen (300 x 250)

– Bannière verticale (120 x 240)

– Carré (250 x 250)

De nombreux autres formats sont disponibles : les bannières s’affichent dans des tailles variées, vous pouvez également trouver des boutons (120 x 40 ou 120 x 60 par exemple), etc.

En dehors de ces formats qui s’affichent simplement sur votre site, il y a également : les liens texte, pop-up, pop-under, slide-in… De nouvelles formes de publicité sont apparues récemment : les bannières extensibles (qui grossissent lorsque la souris est passée dessus), le superstitiel (créé par Unicast, qui en fait payer l’utilisation) qui a un effet similaire au pop-up, l’interstitiel (affiche une publicité entre 2 pages web), le eyeblaster qui est mis en place via le serveur web de Eyeblaster… Si ces systèmes sont certainements très intéressants pour l’annonceur, ils sont souvent mal acceptés par le public à qui l’on force la main (lorsqu’on visite un site, ce n’est pas pour être submergé par la publicité à tout va… on vient lire un document et on se retrouve avec des images qui gênent la lecture… pas très agréable).

Voir le lexique des régies publicitaires et plateformes d’affiliation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *