Mails rémunérés

... Mails rémunérés" />

PTR (PAID TO READ) : MAILS RÉMUNÉRÉS

Le fonctionnement des programmes de mails rémunérés est très simple : après l’inscription, on commence à recevoir des mails dans lesquels sont insérés des liens sur lesquels il faut cliquer. Ces liens ouvrent une page web qu’il faut laisser ouverte jusqu’à ce que le compteur arrive à 0 pour valider la lecture et recevoir les gains correspondants.

Il ne faut évidemment pas compter sur ces programmes pour s’enrichir rapidement sur internet. Les gains offerts pour chaque lien sont généralement très faibles et dépassent rarement 1 centime par lien (plus souvent, chaque clic rapporte en moyenne entre $0,0025 et 0,005) ; de plus, le seuil minimum de paiement est parfois élevé. Ces éléments font qu’il faut pas mal de temps pour obtenir un paiement conséquent. Quelques sites n’ont aucun minimum de paiement mais il est habituellement nécessaire d’être membre «payant» ; avec ou sans minimum, les paiements réels et rapides sont toujours d’un montant très bas auquel il ne faut pas oublier de déduire les frais opérés par les processeurs de paiement.

De nombreux programmes de mails rémunérés anglophones envoient également des mails contenant des «cheat links» ; ces liens sont destinés à éliminer du programmes les «tricheurs» qui ne comprennent pas l’anglais ou qui utilisent des robots pour effectuer les clics à leur place. Un clic sur ces liens peut avoir des effets divers selon le programme : déduction d’une somme déterminée pour chaque clic, compte supprimé après un nombre défini de clics, etc. Il vaut donc mieux ne pas avoir ce genre d’activité si l’on ne veut pas prendre le temps de lire ou si l’on ne comprend pas l’anglais, sous peine de ne jamais atteindre le seuil de paiement requis pour percevoir ses gains.

Dans ce domaine, de nombreux scams «arnaqueurs» et quelques programmes mal gérés existent également.

Un programme promettant 50 dollars/euros pour la lecture d’un mail est, bien sûr, à éviter… de tels programmes n’ont jamais payé personne et ne le feront jamais même s’ils changent de propriétaire. On peut cependant les utiliser pour diffuser ses publicités et promouvoir ses sites.

Le rapport «travail à fournir» (lecture, clic et attente) est, selon nous, beaucoup trop élevé en comparaison des gains possibles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *