RECHERCHES RÉMUNÉRÉES

RECHERCHES RÉMUNÉRÉES :
FONCTIONNEMENT, PROBLÈMES ET RECHERCHES VALIDES

À propos des recherches rémunérées

Comme tous les internautes, il vous arrive d’effectuer des recherches sur internet pour trouver des informations ou des sites qui vous intéressent. Certains programmes proposent une rémunération pour les recherches effectuées par le biais de leur site. Il faut tout de même relativiser les choses… Le résultat obtenu ne fonctionne que parce que certaines compagnies utilisent ces moteurs pour leur promotion et paient donc un certain montant afin que leur site apparaisse sur ces moteurs. Il faut savoir également que les sites francophones ne sont pas légion, ce qui limite encore plus l’intérêt de la recherche… En fait, l’utilisation de ces programmes n’a souvent qu’un seul but, gagner de l’argent et pas trouver le résultat d’une requête.

La majorité des moteurs de recherche américains n’autorisent pas leurs membres à effectuer eux-mêmes des recherches, ce qui limite donc leur utilisation… vous pouvez toutefois ouvrir un site de mails rémunérés ou de clics rémunérés et proposer les moteurs… Les utilisateurs cliquent et vous permettent de gagner de l’argent. Vous pouvez également promouvoir les moteurs de recherche dont vous êtes membre par le biais des sites de surf (rémunéré ou non) ou des sites de PTP par exemple. Vous pouvez inclure vos liens de moteurs de recherche dans un PTP puis promouvoir celui-ci sur les autosurfs (attention, bon nombre d’autosurfs refusent les PTP qui, il faut bien le reconnaître, sont une calamité car ils ralentissent le surf ou bloquent totalement la visioneuse), ou tout simplement mettre un lien vers vos moteurs préférés dans vos signatures sur les différents forums que vous visitez. Toujours est-il que chacun peut ouvrir gratuitement un compte Affilié sur un moteur de recherche… en fonction du règlement, vous pourrez donc opter pour la méthode qui convient pour commencer à gagner de l’argent.

Fonctionnement

Les moteurs de recherche de ce type affichent plusieurs choses sur leurs pages : des zones publicitaires (bannières ou liens de type Google Adsense par exemple), une boîte de recherche dans laquelle vous pouvez taper le mot clé qui vous intéresse et une liste de mots, généralement classés dans diverses catégories ; cette liste vous évite tout simplement d’avoir à taper vous-même le(s) mot(s) que vous recherchez… ce n’est pas forcément un gain de temps lorsqu’on cherche quelque chose de précis et il est parfois plus long de chercher le mot clé dans la liste que de le taper, mais que l’on utilise une méthode ou l’autre ne change rien puisqu’on arrive ensuite à une page de résultats.

La liste de résultats qui apparaît ensuite n’est en aucune façon classée en fonction de la pertinence des sites par rapport à votre requête… Les résultats apparaissent uniquement en fonction du gain au clic ; de ce fait, si vous (ou les personnes qui visitent le moteur que vous leur proposez) cliquez sur le premier lien, vous gagnerez plus d’argent qu’en cliquant sur le second, etc. Il est difficile de donner une estimation du montant rapporté par un clic (à moins, bien sûr, que celui-ci ne soit affiché sur la page de résultats du moteur, ce qui n’est pas toujours le cas), et cela pour plusieurs raisons : les moteurs de recherche n’ont pas tous la même notoriété ce qui fait que leurs annonceurs ne sont pas forcément prêts à payer le même prix sur l’un que sur l’autre ; certains mots clés offrent des gains plus importants, etc.

Certains moteurs acceptent des visiteurs de toutes les régions du monde, mais ils sont plutôt rares. Bon nombre d’entre eux limitent leur utilisation aux membres de certains pays : États-Unis, Canada, Australie, Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Islande, Italie, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse. Si vous êtes membre de PTR (sites de mails rémunérés) anglophones, vous avez dû voir cette liste apparaître plus d’une fois sur la page d’accueil. Parmi cette liste, certains moteurs n’acceptent que le trafic venant des quatre premiers pays, avec parfois une rémunération plus importante pour les recherches effectuées depuis les États-Unis. Il faut savoir que les annonceurs ont la possibilité de choisir la provenance de leurs visiteurs, les résultats des recherches pourront donc être différents que vous soyez en France ou au Canada au moment de la requête, certains pays bénéficiant donc de plus de résultats que d’autres.

Les clics multiples et/ou trop rapides ne sont pas forcément très appréciés par les moteurs de recherche qui ont tendance à les assimiler à des clics effectués par des robots. Dans la mesure où les pages des annonceurs s’affichent dans une autre fenêtre, on peut considérer que la validation de deux annonceurs ne devrait pas poser trop de problèmes, mais au-delà, il y a un risque de voir le compte suspendu ou carrément supprimé.

Recherches valides

Pour qu’une recherche soit considérée comme valide, il faut choisir un mot clé (ou le taper), attendre l’affichage de la page de résultats, puis cliquer sur un des liens proposés. Il suffit ensuite d’attendre que la page demandée soit chargée entièrement pour que la recherche soit considérée comme valide. Il semble que les moteurs de recherche affichant des liens publicitaires considèrent également les clics effectués sur ces liens comme une recherche valide et les rémunèrent donc de la même manière.

Des concours peuvent être organisés par certains moteurs et des statuts privilégiés sont parfois offerts aux affiliés, mais tout cela sous certaines conditions (un nombre de clics par mois par exemple) ; ces systèmes permettent soit d’augmenter la valeur des clics, soit de toucher des primes… Ce sont donc des atouts qu’il ne faut pas négliger.

Problèmes courants

Click validation system : Cette protection permet d’éviter l’usage des robots. Pour valider définitivement la recherche, il est nécessaire de cliquer sur le mot correspondant ou d’entrer un code dans une case puis de cliquer sur valider. Si ce système représente un inconvénient, pour les déficients visuels par exemple, il n’en reste pas moins un bon moyen d’éviter les tricheurs en tous genres.

Too many clicks per IP : Certains moteurs (les plus populaires en général) n’acceptent qu’un nombre de clics par jour et vers le même annonceur, en provenance de la même adresse IP. La seule solution est de trouver un annonceur n’ayant pas encore reçu votre visite ou alors d’effectuer une autre recherche.

No results can be found ou No matches : Ce message indique que la recherche effectuée n’aboutit à aucun résultat, autrement dit : aucun annonceur n’a payé pour s’afficher avec ce mot-clé. Les moteurs récents ou peu connus donnent souvent cette réponse, et cela parfois pour de nombreux mots-clés… C’est pour cette raison que j’arrête généralement la recherche si après 2 tentatives différentes j’obtiens toujours le même message.

This account has been suspended ou We can’t accept traffic from pending/suspended affiliate : S’il s’agit de votre compte, eh bien vous savez maintenant qu’il est suspendu… Si vous utilisez un moteur (sur un PTR ou PTC par exemple), n’oubliez pas de prévenir l’affilié en question que son compte est suspendu

ATTENTION

Qu’il s’agisse de moteurs de recherche, de sites de surf rémunéré, de mails rémunérés, de clics rémunérés, de HYIP, de MLM et autres systèmes permettant de gagner de l’argent sur internet, là aussi les risques d’arnaques sont toujours à redouter.

La prudence, dans tous les domaines de la rémunération en ligne, est toujours de rigueur !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *